Corderie weiss


Vous êtes ici: Présentation » Historique

Historique


 

Les Weiss tressent depuis 1650.



Parmi les activités des siècles derniers, les corderies occupaient une place importante. En Alsace, de nombreuses rues et places témoignent de leur ancienne existence. En 1850, une quarantaine d'entre elles prospéraient encore à Strasbourg. Aujourd'hui, il n'y en a plus qu'une.



Dix générations

 

- Jean-Nicolas Weiss, premier de la lignée des maîtres cordiers strasbourgeois, s'installe en 1650 à l'angle de la rue des Cordiers et de la rue du Maroquin.


- Jean-Daniel, le quatrième du nom, déménage en 1779 son activité au 53 rue des Bouchers.


- Frédéric-Jacques, le sixième de la dynastie, est à la recherche de locaux spacieux pour honorer une importante commande passée par l'arsenal de Strasbourg et le régiment des artilleurs pontonniers. En 1839, l'atelier de fabrication est installé dans le secteur rue de la Corderie - rue du Petit-Heyritz (autrefois Heyritzweg).


- En 1842, un magasin est ouvert dans l'immeuble du 44 rue des Bouchers, une "vitrine" devenue indispensable pour la commercialisation des produits.


- Louis-Charles-Frédéric, septième génération, transfère le magasin au 23 rue du Vieux-Marché-aux-Poissons.


- Robert-Charles, le neuvième, déménage quelques maisons plus loin, au 44 rue du Vieux-Marché-aux-Poissons. En 1978, les ateliers du Heyritz sont complètement détruits par un incendie. L'immeuble du centre ville est cédé. Les activités sont transférées à Illkirch-Graffenstaden, 11 rue du Canal. Une page est définitivement tournée.


- Pierre-Etienne, le dixième, reprend les rênes de l'entreprise en 1980.



IMAGE D'EPOQUE
La fabrication de cordes





Demande de devis - contact

La newsletter

Adresse email:

Nom:


Produits mis en avant :